Le Blog de Charles Kabuya

DE LA CITOYENNETÉ EN GUISE DE RÉCOMPENSE

lassana-bathily-bravoure-franc3a7ais.jpg

 

Question à cent balles: si Lassana Bathily (le jeune africain qui a commis un acte de bravoure lors de l'attaque terroriste à Paris) était américain, anglais ou allemand aurait-il été naturalisé?


La réponse est clairement NON. Il aurait reçu la légion d'honneur et autres médailles de mérite. 
Ceci veut dire que, dans l'opinion publique française, la nationalité malienne qu'il possède (ou toute autre nationalité africaine) est tellement déconsidérée que devenir citoyen français équivaut à une élévation suprême, ce serait le Saint Graal pour ce pauvre migrant africain qui est ainsi assimilé à un apatride.
On se retrouve comme autrefois à Rome ou à Athènes, où la citoyenneté était réservée à une classe privilégiée et constituait une élévation pour les personnes et les peuples non affranchis.


Bien-sûr que notre ami Lassana Bathily mérite d'être dans une meilleure situation administrative en France. D'ailleurs il aurait, semble-t-il, fait cette demande de naturalisation auparavant. Cependant, il aurait mieux valu le récompenser principalement en lui décernant la légion d'honneur, qui est la distinction suprême en France, tout en accélérant sa procédure de naturalisation. Au lieu de cela, on a fait de sa naturalisation sa principale et unique récompense.


C'est vrai qu'il faut saluer la générosité et la gratitude de la France vis-à-vis d'un homme dont la bravoure mérite d'être mise à l'honneur, mais le fait que l'opinion française le traite presque comme un apatride doit faire réfléchir les africains sur la perte de notre dignité identitaire...



09/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres