Le Blog de Charles Kabuya

A PROPOS DE LA THÉORIE DU COMPLOT EN RDC...

Il y a quelques années une théorie du complot était dans l'air du temps chez beaucoup de congolais, y compris des intellectuels. Il y était question d'un complot fomenté par les anglo-saxons (USA et Angleterre en tête) pour contrôler nos richesses en démembrant le pays. Cette théorie de la balkanisation était consécutive à la prise du pouvoir par Laurent désiré Kabila en 1997, avec l'appui du Rwanda et de l'Ouganda qui étaient ses parrains, et dont les visées hégémonistes étaient apparentes. Après le revirement de LD Kabila et le renvoi des soldats rwandais du pays, la guerre qui s'ensuivra changera la donne car la RDC était ouvertement en guerre contre ceux qui œuvraient à son éclatement. Les dernières victoires militaires sur les rebellions d'inspiration rwando-ougandaise et le retour à la paix dans l'est du pays ont atténué la virulence des tenants de cette théorie de la balkanisation. 

Cependant il subsiste une forme d'obsession anti-tutsi poussée à l'extrême chez beaucoup d'analystes (tendance H. Ngbanda notamment) qui est payante dans l'opinion congolaise (surtout dans la diaspora), mais qui au final peut les décrédibiliser et affaiblir la portée de leurs propos. Mais surtout, elle porte les germes de la haine ethnique et d'une xénophobie condamnable. Certes il existe une problématique communautaire à l'est du pays qui a conduit à un soupçon de double allégeance sur certains membres de cette communauté. Nous n'ignorons pas non plus l'instrumentalisation des tutsis congolais par le pouvoir rwandais dans sa stratégie de contrôle de notre état. De ce point de vue il y a une situation délicate qui appelle une constante vigilance du fait que les accords de paix ont permis d'injecter un certain nombre de personnes suspectes de double allégeance dans l'appareil de l'état et dans l'armée. Les guerres du CNDP et du M23 en sont la preuve.

Mais de là à décréter qu'il y a péril en la demeure et à imaginer que nos gouvernants sont des agents du Rwanda, c'est une rengaine bien connue que de nombreux faits contredisent. Cette théorisation du complot et la modélisation du "péril tutsi" qui va avec sont abjectes, et contre-productives dans l'opinion internationale, car elles contribuent à victimiser cette communauté, à l'instar des juifs en Europe avant la guerre. 

Plus nous enfonçons ces portes ouvertes par Kagame, plus ce dernier capitalise au niveau de l'opinion internationale en vue de ses desseins futurs...



27/08/2015
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres